Connaissance de soi par les cartes et les couleurs

Portrait

Dans le monde des couleurs depuis l'enfance

la baule joel baudouinJe suis Peggy Baussart

On me demande souvent d'où me vient cet intérêt pour les cartes et les couleurs. 

Née d'une mère consultante en image professionnelle, spécialisée dans la couleur, et d'un père dessinateur, j'ai reçu en cadeau une boite de crayons de couleurs avec laquelle je m'employais à remplir de couleurs multiples, toutes surfaces blanches arrivant à ma portée, à commencer par le tarot de Marseille de mon père. 

 

Vers l'âge de 10 ans, Joël Baudouin est entré dans ma vie, enfin surtout dans la vie de ma mère. Je découvrais alors l'univers de la peinture, l'odeur de térébenthine, le chaos des ateliers d'artistes et la créativité en action. J'étais fascinée par cette explosion de couleurs savamment orchestrée. Je passais mes mercredis à jouer dans son atelier de céramique, observant les salariés œuvrer à leurs tâches. 

A 16 ans je suis décoratrice sur céramique. Munie de pinceaux et d'une ribambelle de pots d'émaux, je peins des tableaux de végétaux destinés aux décors de cuisines/salles de bain/piscines, ainsi que des kilomètres de frises peintes à la main sur des carreaux 10x10cm. 

C'est le moment de choisir une orientation scolaire. Une chose est certaine, ce sera dans un domaine artistique. J'entame alors un cursus d'Arts Appliqués (bac F12) où j'étudie pendant 3 ans toutes les techniques possibles et disponibles, de dessin, de peinture et de sculpture. Cursus renforcé par des matières de physique des couleurs, communication par l'image, dessin industriel et histoire de l'art. Passionnant ! 
Pour payer mon studio d'étudiante je travaille chez un marchand de couleurs. Je vends du matériel dédié au graphisme et aux beaux-arts. 

peggy baussart 02Je poursuis par des études de Design Objet & Environnemental. Pendant ce temps je travaille dans une galerie d'art où je participe à la sélection de books en vue d'expositions futures. Je dessine mes premières affiches et invitations sur papier. Le premier ordinateur macintosh est mis à ma disposition pour cela. Ça a fait "CLIC !" dans mon cerveau :-) A partir de là, le pinceau devient une souris et l'atelier devient un bureau. 

J'apprends le métier de maquettiste-infographiste, puis de WebDesigner multimédias. Je développe une carrière de Chargée de Communication puis de Responsable Design et Com Externe dans des industries liées au transport, à l'aéronautique, au spatial, à la santé. Je m'occupe de la création et la réalisation de centaines de documents d'entreprises, chartes graphiques, communication papier, sites internet, bornes interactives, stands d'exposition, aménagements de bureaux. Je déployais pour mes employeurs, une vision globale de leur image de marque. Je me rends compte alors de l'impact important des couleurs sur l'image de marque d'une entreprise.

En 2010, je prends mon indépendance. Je monte un studio de WebDesign qui me permet de créer des sites internet sur-mesure pour les entreprises. Je choisis avec soin chaque couleur, chaque nuance, chaque teinte, pixel par pixel.

Tout ceci, c'était avant le drame, bien entendu.

A ce stade je viens de passer plus de 20 ans de carrière devant un ordinateur. Je ne fais que ça, 10h par jour, devant un écran, une souris à la main. Même mes loisirs se passent devant un ordinateur. C'est alors que je fais une overdose numérique, un burn-out d'écrans, de productivité, de veille graphique et technique, de rendement.

En 2017 je reçois 2 messages cruciaux. Comme une voix qui vient de nulle part, et que j'entends distinctement. 

Le premier message fut le jour où je reçois un appel téléphonique d'un client me disant que nous allons collaborer pour créer un site internet. Je remercie ce client dans la joie d'entamer un nouveau projet ensemble, puis nous clôturons l'appel. A cet instant précis j'entends une voix d'homme me dire : "Peggy, c'est ton dernier site internet". Dans un premier temps je suis surprise et me demande quelle est cette idée saugrenue qui me passe par la tête. Et je me mets au travail pour ce client. Le projet se déroule formidablement bien de A à Z.

Le second message arriva quelques semaines après. Un matin, dans l'encablure d'une porte, j'entends le mot "tarot" !. Juste "tarot", sans autre détail, sans phrase, juste un mot.
Ce mot "tarot" me fit immédiatement penser à mon père. Oui mais son jeu de tarot de Marseille, à moitié colorié par mes doigts d'enfant était perdu dans un déménagement. Sur le champ je décide d'aller me procurer un nouveau jeu de tarot, juste par curiosité. Une heure après me voici revenue d'une librairie spécialisée, un jeu de tarot de Marseille à la main. 

S'ouvre alors un nouveau monde pour moi. Je passe des heures, des jours, des semaines, affairée à décrypter, comprendre, assimiler, mettre en mot, ce jeu de tarot extraordinaire. Cette contraction sur ce sujet et ma table de travail m'a d'ailleurs valu un lumbago. Ce monde de symboles, de dessins et de couleurs me fascine. Par la suite, je fais le tour des jeux existants, leurs forces, leurs faiblesses, leurs rayons d'actions.

Je "reprends vie", j'apprends avec une facilité qui me surprend et me déconcerte moi-même. Mon dialogue avec les cartes est fluide et naturel, instinctif, intuitif. Ce que "disent" les cartes est évident pour moi. Je ressens l’énergie des cartes. Une sensation qui me guide vers la vérité. Et surtout, je me sens bien !, en phase avec moi-même. Je passe encore beaucoup de temps assise à ma table de tirage, mais sans ordinateur cette fois ! Voilà plusieurs semaines que je n'ai pas ouvert mon ordinateur et aucune catastrophe ne s'est produite, rien n'a explosé, le monde continue de tourner, avec ou sans moi, et c'est très bien comme ça !

Je décide alors d'aider les autres avec les cartes et d'en faire mon activité privilégiée.

 

Le grand plongeon dans les couleurs

peggy baussart 01Lors de mon investigation sur les jeux de cartes existants, je découvre que certains utilisent les couleurs comme outil d'interprétation. Je creuse alors le sujet en profondeur et me rend compte qu'il existe un niveau supérieur d'interprétation des couleurs, autre que l'histoire des couleurs, autre que la symbolique des couleurs, mais bel et bien, le ressenti de l'énergie de la couleur. Nouvelle révélation pour moi à cet instant.

Gardant l'esprit critique, je constate que les interprétations énergétiques des couleurs ne reposent sur aucun fondement, aucune logique, aucun rapport avec le réel. Je décide alors de créer mon propre outil d'interprétation des couleurs. Je me sers alors des cartes de couleurs que j'ai en main pour développer un outil d'interprétation personnel. Je ratisse alors toutes mes connaissances déjà acquises sur le sujet, je replonge dans l'histoire des couleurs (merci Michel Pastoureau), dans la symbolique des couleurs, la psychologie des couleurs, dans la bibliothèque de ma mère, presque exclusivement dédiée au développement personnel et aux couleurs.

 

Aujourd'hui je mets en application mes connaissances, ma sensibilité, au service de particuliers et professionnels qui comprennent et légitiment l'impact indéniable des couleurs sur nos choix, nos états d'esprit, notre santé, nos projets et nos objectifs.

 

Merci de votre lecture et de votre intérêt. C'est la première fois pour moi que je me livre et me dévoile ainsi sur internet. J'ai été formatée à mettre en valeur les autres plutôt que moi-même. Cette première ouverture de cœur sur mon histoire personnelle symbolise pour moi une "mise à nue", me permettant de me montrer devant vous, en toute simplicité et franchise. Le voile est levé pour ceux qui se demandent qui je suis et d'où me vient cette sensibilité aux cartes et aux couleurs.

Peggy

 

Réserver un tirage personnalisé